La stèle OAS de Perpignan continue depuis 2003 à défigurer par sa présence le cimetière du Haut Vernet. Elle a été installée par l’Adimad, association aux idéaux notoirement fascistes, sur une parcelle obtenue par concession avec la mairie de Perpignan à l’époque où Jean-Paul Alduy en était le maire et Jean-Marc Pujol son premier adjoint. Et inaugurée en présence de ce dernier.

Depuis, d’autres monuments de ce genre ont été érigés dans d’autres villes mais celui de Perpignan est le seul sur lequel figure l’inscription « aux fusillés, aux combattants tombés pour que vive l’Algérie française » accompagnée des noms des quatre chefs OAS : Jean Bastien-Thiry, Roger Degueldre, Albert Dovecar et Roger Piegts et des dates de leur exécution sur ordre de la justice militaire, en particulier pour les deux derniers, celle du 7 juin 1962.

Cette stèle est une provocation pour les familles de victimes de l’OAS autant que pour tous les morts français et algériens de la guerre d’Algérie.

Pour que cesse cette provocation, il suffirait que le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol, exige des propriétaires de cette stèle qu’ils la retirent du cimetière. Or, non content de récuser qu’elle constitue une apologie de criminels, il en justifie la présence en prétextant que « La mémoire des morts est dans les cimetières ». Et comme si cela ne suffisait pas, il a l’intention d’attribuer à des rues de Perpignan les noms d’un ancien chef de l’OAS, Pierre Sergent, et d’un des instigateurs du putsch d’Alger de juin1961, Hélie de Saint-Marc, déjà glorifié en mars 2015 par Robert Ménard, le maire de Béziers.

Le 7 juin prochain, comme chaque année, les amis de ces factieux et pour certains anciens membres de l’OAS, avec le soutien d’affidés de l’extrême droite, dont du Front National, vont tenter de vouloir rentrer dans le cimetière afin de se rendre devant le cénotaphe élevé à la gloire de tueurs de l’OAS pour y faire l’apologie de l’organisation factieuse.

Ces scandaleux hommages, ces provocations inadmissibles doivent cesser. Nous refusons que les ex-OAS viennent parader devant leur stèle.

Nous vous appelons à un rassemblement mercredi 7 juin à partir de 9h à proximité de l’entrée du cimetière nord.