Création en 1898 : une vieille dame ?

  • A l’occasion de l’affaire Dreyfus, pour défendre un innocent victime de l’antisémitisme et Iogo LDHde la « raison d’Etat », mais elle déclare étendre son action à :
  • La défense de tout citoyen victime d’une injustice ou d’une attente à ses droits fondamentaux, avec comme référence la DDH de 1793, faisant suite à celle de 1789, votée 40 jours après le début de la Révolution.

Entre 1900 et les années 1920

  • Campagnes pour défendre des militants syndicaux qui veulent améliorer les conditions de vie des travailleurs = intégration des droits économiques et sociaux et du combat pour la justice sociale
  • Dialogue pour préserver la paix, avant et après la guerre de 14, notamment avec la Ligue allemande et la Ligue belge. 1922 : création de la FIDH
  • Vaste campagne pour réhabiliter les fusillés pour l’exemple (encore d’actualité au dernier congrès)

Dans les années 30

  • Rôle important pour le rassemblement de toutes les forces démocratiques dans la lutte contre le fascisme
  • Signature au siège de la LDH du Pacte qui fonde le Front Populaire en 1935

Pendant l’occupation nazie

  • Locaux de la LDH occupés dès le 2ème jour de l’arrivée de l’armée allemande à Paris
  • Archives saisies et envoyées à Berlin
  • Beaucoup de militant-es s’engagent dans la résistance
  • Le tiers des membres du Comité Central a été fusillé et déporté

Les années 50 et 60

  • La Ldh se consacre aux problèmes liés à la décolonisation et aux répressions violentes dans les colonies (Sétif en mai 45, Madagascar en 1947)
  • Lutte contre la torture en Algérie
  • Soutien aux luttes émancipatrices des peuples

A partir de la fin des années 60

  • Défense des libertés des soldats
  • Actions en faveur des droits de la femme (contraception, avortement, droits citoyens)
  • Abolition de la peine de mort

Depuis les années 80

  • Souci et combat constant sur les Droits des migrants et des Rroms :
  • Régularisation de tous les étrangers
  • Droit de vote aux élections locales
  • Pour le droit au logement et l’accès aux soins
  • Prise en compte formelle des droits économiques et sociaux, dont le manifeste est voté solennellement lors du congrès du Centenaire, en 1998

De manière plus générale :

  • Lutte contre les discriminations à l’embauche, au logement, aux soins, de genre ….
  • Lutte contre le racisme et l’antisémitisme
  • Vigilance sur le danger des extrêmes droites en France et en Europe

… et plus récemment :Iogo LDH

  • Attention portée aux problèmes soulevés par les progrès de la science, défense de nouveaux droits, notamment environnementaux
  • Défense des droits individuels sur Internet, pour que le Net et les réseaux sociaux ne deviennent pas un espace universel de surveillance et d’atteintes à la vie privée