Le Comité de soutien aux sans-papiers  des Pyrénées Orientales, dont fait partie la LDH-66, a investi une antenne de l’hôpital de Thuir, inoccupée depuis plusieurs années, afin de loger une dizaines de personnes originaires d’Albanie, d’Arménie, de Tchétchénie et Sénégal. La police n’est pas intervenue. Emmaüs a mis à leur disposition l’essentiel des meubles

Les onze premiers mois de l’année 2017, sur 410 demandes d’asile déposées dans les Pyrénées-Orientales, seulement 15 à 20% ont été acceptées par la Préfecture.

Ci-joint une copie de l’article de presse paru dans le quotidien l’Indépendant suite à la conférence de presse du Comité de soutien.

sans papiers – conf presse 17 janvier 2018logo comité +collectif