La Ligue des droits de l’Homme 66 communique :

« Pourquoi nous avons décidé de rejoindre la 1ère vague populaire du samedi 26 Mai » :

Ce défilé a été organisé unitairement, en faisant appel à la participation des partis et des syndicats de salarié.es., mais aussi aux associations de la Sté Civile, ce qui nous a permis de rejoindre une très large partie des acteurs et actrices, que nous retrouvons dans nos combats sur les terrains sociaux et politiques, dans le respect de nos valeurs et convictions.

Nous voulions dire notre profonde inquiétude quant à de nombreuses décisions de ce gouvernement : depuis l’état d’urgence rentré dans le droit commun, tout a déjà été mis en place, dans la suite du gouvernement Hollande, pour une répression disproportionnée et une criminalisation accrue des mouvements sociaux.

Le bras armé du gouvernement, Monsieur Collomb, envoie dans toute la France et sur tous les fronts de contestation ses troupes entrainées au lancer de grenades offensives GLI F4 vers les citoyens et citoyennes de tous âges qui manifestent leur opposition aux réformes macroniennes, de celles qui mettent à bas, petit à petit ou brutalement, les fondamentaux de la république issus de la Libération, et qui sont le ciment de notre démocratie moderne.

Et nous avons particulièrement honte de certaines nouvelles lois de ce gouvernement, quant à la manière inhumaine dont vont être traité.e. les plus précaires, les jeunes et bien sur les migrant.e.s.

Macron nous amène depuis plus d’un an à marche forcée vers le mur des inégalités et de l’individualisme.

Nous lui répondons que les zones que nous défendrons toujours, ce sont celles de la justice sociale, et de nos libertés !

Contact : ldh66@orange.frhttp://www.liguedesdroitsdelhomme66.com

des-anti-macron-manifestent-a-perpignan-le-26-mai-2018